En 2022, les navires de croisière ont pollué autant qu’un milliard de voitures !

Selon une nouvelle étude réalisée par la Fédération européenne pour le transport et l'environnement (T&E), la pollution des navires de croisière autour des ports est plus élevée que les niveaux antérieurs à la pandémie.

Alonso Reyes

Malgré l’introduction d’une nouvelle limite de la teneur en soufre du fuel utilisé à bord des navires, entrée en vigueur le 1er janvier 2020, les 218 bateaux de croisière européens ont émis l’année dernière autant d’oxydes de soufre (SOx) qu’un milliard de voitures !

Pollution en hausse

Par rapport à 2019, le nombre de navires de croisière, le temps qu’ils passent dans les ports et le carburant qu’ils consomment ont tous augmenté d’environ un quart. De quoi entraîner une augmentation de 9 % des émissions de SOx, de 18 % des émissions de NOx et de 25 % des émissions de particules PM2.5, trois polluants atmosphériques toxiques.

Deux poids, deux mesures…

Barcelone a été le port le plus pollué d’Europe l’année dernière, suivi de Civitavecchia, un port côtier situé au nord-ouest de Rome, et du port du Pirée à Athènes. À Barcelone, les navires de croisière ont émis près de trois fois plus de SOx que toutes les voitures de la ville. En Europe, les limites de SOx imposées aux voitures sont cent fois plus strictes que celles imposées aux navires. La meilleure norme de teneur en soufre pour les navires reste cent fois inférieure à la norme européenne de teneur en soufre pour le diesel et l’essence routiers en vigueur depuis 15 ans.

Le répit lors de la pandémie, c’est bel et bien fini !

“La pandémie a offert un certain répit aux villes portuaires, mais ce répit est désormais bel et bien terminé”, a expliqué Constance Dijkstra, coauteur de l’étude. “Les croisières sont de retour et les hauts lieux touristiques comme Barcelone et Athènes étouffent à nouveau sous la pollution atmosphérique toxique des navires de croisière. Venise a montré qu’il était possible de s’attaquer à la pollution des navires de croisière, mais les interdictions ne sont pas la seule solution. Les ports peuvent réduire considérablement les niveaux de pollution en obligeant les navires à se brancher sur l’électricité au port au lieu de faire tourner leurs moteurs, et en encourageant l’adoption de carburants sans émissions”.

Venise s’en sort mieux

Venise s’est nettement améliorée. Le port le plus pollué par les croisières en 2019 est passé à la 41e place l’année dernière à la suite de l’interdiction des grands navires de croisière d’entrer dans le port qui a été introduite en 2021, entraînant une baisse de 80 % des émissions de SOx.

Cela n’a toutefois pas empêché l’Italie de dépasser l’Espagne en tant que pays le plus pollué par les navires de croisière en Europe. Bien que la Méditerranée soit la région la plus polluée par les navires de croisière, la Norvège arrive en quatrième position dans le classement et affiche même le trafic de croisière le plus élevé de tous les pays, bien qu’il s’agisse de navires de plus petite taille.

✨ Plongez dans notre sélection exclusive de locations de vacances, circuits, séjours, croisières, clubs et hotels en Belgique et aux quatre coins du globe ! 🌍 Que vous partiez à l'aventure en solo, en escapade romantique, en vacances en famille ou pour un périple entre amis, notre offre sur-mesure saura rendre chaque moment de votre voyage absolument inoubliable. 💖 N'attendez plus, explorez dès maintenant notre espace dédié aux voyages et préparez-vous à vivre des vacances extraordinaires !