Malaga

Retour

La Géorgie, le joyau du Caucase - Rencontre avec Céline Talon

Située au carrefour de l’Europe, de la Russie et de l’Asie, la Géorgie est considérée aujourd’hui comme la destination phare du Caucase. Lové entre le Grand et le Petit Caucase, les deux chaînes de montagnes locales, le pays regorge de sites sublimes et de paysages à couper le souffle. Rencontre avec Céline Talon, historienne de l'art, guide culturelle, spécialiste de la Géorgie.

Oushgouli, village du Caucase Oushgouli, village du Caucase

Il est difficile de résumer les mille et une richesses que comptent la Géorgie, tant le pays abonde en sites patrimoniaux remarquables, mais également en ressources naturelles, le tout rehaussépar une végétation luxuriante qui côtoie des plaines désertiques et un superbe littoral qui donne sur la mer Noire.

Une variétéhors norme qui permet de combler les goûts des voyageurs les plus exigeants. « Ce que japprécie le plus en Géorgie, cest la rencontre entre de grands paysages et lart. Je pense notamment àla visite de la petite église de la Trinitéde Guerguéti, qui se trouve au pied du Mont Kazbek avec, pour toile de fond, une chaîne du Caucase majestueuse, de quoi constituer une véritable image dEpinal. Ce contraste entre cette petite église en pierre et ces montagnes impressionnantes fait écho àlaudace des constructeurs, tout en ramenant àune certaine humilitéhumaine. Une expérience vraiment magique ! » explique notre guide Céline Talon.



Découvrez ici notre circuit en Géorgie guidé par Céline Talon

 

Ananouri : Une forteresse d’une immense finesse !

Autre incontournable : la forteresse médiévale d’Ananouri, qui comprend tout un complexe architectural et elle aussi implantée dans un environnement grandiose. « Dans lune des églises que compte la forteresse, on trouve une magnifique façade ornée dune grande croix et de bas-reliefs ciselés dans la pierre, une œuvre dune finesse exceptionnelle. Cest làun parfait exemple de la maîtrise par les Géorgiens de lart de travailler la pierre qui se combine àmerveille avec lart de la métallurgie. Àce titre, le pays est lun des premiers du Vieux-Continent àavoir maîtriséla métallurgie puis lorfèvrerie ! »poursuit notre guide.

La forteresse médiévale d’Ananouri

 

Nekressi, l’incontournable église

Une étape àl’église de Nekressi est également prévue au programme. Bâtie aux alentours du XIe siècle, celle-ci est l'une des plus anciennes de Géorgie. Au-delàde sa localisation exceptionnelle, dominant un vaste panorama, son abside est tout aussi remarquable, grâce àde très belles fresques murales réalisées dans le plus pur style macédonien : « on peut notamment y admirer une vierge entourée de deux anges qui sont dune beautéclassique extraordinaire, un bel exemple de lexportation du modèle byzantin et du dynamisme des artistes de l’époque qui parcouraient souvent des milliers de kilomètres pour prendre part àun chantier » précise Céline Talon.

Eglise de Nekressi

 

Un pays multifacette

Au carrefour de nombreuses cultures et civilisations, la Géorgie est un pays où l’histoire est très présente, d’autant qu’il n’a pas connu de véritable rupture entre une période pré-industrielle et une autre plus contemporaine : « la Géorgie présente un continuum historique et culturel très important, dautant que son rôle de carrefour entre les civilisations lui assure une position à part. Sajoute à cela le fait que le pays résulte dun mariage entre deux régions, la Colchide, patrie de la Toison dOr, et lIbérie, du côté oriental. Une forme de division va par conséquent perdurer tout au long de lhistoire du pays » explique Céline Talon.

« Traditionnellement, on verra que la Colchide se tourne vers la Mer noire, dominée par les Grecs, pour ses échanges culturels, artistiques et commerciaux, ce qui la rend plus occidental, tandis que lIbérie, avec ses grandes plaines tournées vers lAzerbaïdjan et lIran, est beaucoup plus soumise aux influences perse, parthe et sassanide. Ce côté dual se retrouve partout et du coup, en tant que touriste, on est sans cesse plongé dans un mouvement de pendule qui oscille entre Orient et Occident et qui fait partie intégrante de la culture géorgienne actuelle »poursuit notre guide.

 

Qui est Céline Talon ?

Cette historienne de l’art et restauratrice d’œuvres d’art sera notre guide lors de notre voyage en Géorgie. Sa double casquette lui permet d’offrir un éclairage couplé sur l’art. D’une part, son approche se veut à la fois théorique et stylistique, ce qui lui permet de remettre toute œuvre dans un contexte, et d’autre part elle s’intéresse aussi au côté technique des œuvres, et donc à la façon dont elles sont constituées. 

Son public découvre ainsi l’envers du décor et ne se contente pas uniquement du côté iconique des œuvres d’art. Céline Talon donne également cours à l’Institut royal d’Histoire de l’Art et d’Archéologie de Bruxelles, à l’Académie de Watermael-Boitsfort et gère un atelier de restauration spécialisé dans l’art ancien. Enfin, elle est aussi une mordue de randonnées en pleine nature, si possible à cheval. La Géorgie est pour elle une destination coup de cœur !



Découvrez ici notre offre privilège

"