Parkings des aéroports : des tarifs en hausse… mais pas partout !

Julie Docsterd,
10-05-2024
Vous souhaitez partir en avion ? Pour beaucoup de voyageurs, le budget ne comprend pas seulement le prix du billet et les éventuelles taxes, mais aussi celui du parking de l’aéroport, souvent très costaud ! Et pour 2024, faudra-t-il ouvrir davantage son portefeuille pour se garer ?
parking airport
Elizabeth Jamieson

Les tarifs de stationnement seront en effet en hausse dans les principaux aéroports. Selon les données recueillies par Vliegveldinfo.nl, la plateforme spécialisée a noté des changements significatifs dans les coûts pour 2024.

82 euros la semaine, en moyenne…

Cette année, laisser son véhicule dans l’un des seize aéroports les plus fréquentés par les Belges et les Néerlandais est devenu plus onéreux. En moyenne, se garer une semaine coûte désormais 82 euros, un record, marquant une augmentation de 7,1 euros par rapport à l’année précédente. Pour un court séjour de 3 jours, le coût moyen est de 54,1 euros, soit 3,7 euros de plus que l’année dernière.

Détails par pays et par aéroport

En Belgique, Brussels Airport est devenu très légèrement plus cher : une semaine de stationnement revient à 96,5 euros, soit deux euros de plus que l’an dernier. Les tarifs restent stables à Deurne et Liège, bien que leurs coûts soient parmi les plus élevés. À Charleroi, les prix ont considérablement baissé, avec une semaine de stationnement coûtant 58 euros, 15,5 euros de moins que l’année précédente. Cependant, le shuttle reliant le parking au terminal reste payant, à hauteur de 8 euros par personne.

Les Pays-Bas en tête des hausses

Les augmentations les plus marquées se situent aux Pays-Bas. À Schiphol, stationner une semaine coûte désormais 121 euros, soit une hausse de 37,5 euros. Eindhoven affiche une augmentation plus modeste de 4,6 euros, portant le coût à 101,4 euros pour la même durée.

Nos bons conseils !

Pour bénéficier des meilleurs tarifs, il est recommandé de réserver en ligne bien à l’avance. Les tarifs les moins chers sont souvent disponibles pour ceux qui planifient tôt, permettant ainsi de minimiser l’impact de ces augmentations sur le budget de voyage.