Entre châteaux et grands crus liégeois

Julie Docsterd,
21-05-2024
Julie remet le couvert et nous emmène une nouvelle fois découvrir des châteaux wallons un verre de vin belge à la main. Mais du côté de Liège, cette fois. Et elle a dû faire des choix...
Château de Jehay
David Samyn

C’est la météo changeante de ce mois de mai qui a décidé de mon idée de week-end… Je n’ai pas osé opter pour une activité exclusivement en plein air, par peur de finir trempée. Je voulais m’assurer d’avoir un toit proche de moi. Et comme nous avions apprécié la découverte des vignobles et châteaux namurois le mois dernier, j’ai proposé à mon amoureux de remettre ça, histoire de pouvoir s’abriter derrière les vieilles pierres séculaires si le temps venait à se gâter. Mon homme a apprécié l’idée et a proposé la région de Liège.

De nombreux vignobles et châteaux

Le plus dur fut de faire une sélection des lieux à visiter. La région de Liège comprend de nombreux vignobles, comme celui d’Occarius, à Ocquier. Ou le domaine « Vin de Liège », l’un de plus grands de Wallonie avec ses 18 hectares de plantation. On a également pensé au « Clos des Prébendiers », ce domaine pionnier de la culture viticole en Belgique, qui s’étend sur les hauteurs de Huy.

Vignoble Le Clos des Prebendiers
David Samyn

Pour les belles pierres aussi, nous avions le choix : le Château de Jehay pour ses jardins ou le Château de Modave et sa vue exceptionnelle sur la vallée du Hoyoux ? Avec mon amoureux, on s’est finalement mis d’accord pour le Château de Jehay et le vignoble d’Occarius. Et on s’est promis que pour le reste, on reviendra une autre fois…

Dégustation au vignoble d’Occarius

Le samedi, nous avons directement plongé dans l’univers viticole, avec la visite du vignoble d’Occarius. Il est situé à Ocquier, entre Huy et Durbuy. Sous nos pieds, la terre du Condroz liégeois est argilo-limoneuse, avec une belle proportion de sable. Une terre que Marc et Didier Monfort respectent : les deux frères y ont planté des pieds de vigne sans produits chimiques et avec des amendements naturels, pour un vin 100% naturel. Nous avons pu goûter une sélection de six vins issus de six cépages différents, dont trois cépages de raisins de cuve noirs et trois de raisins de cuve blancs. Mon amoureux m’a fait remarquer à raison que les Français pouvaient se faire du mouron, tant ce vin belge est bon… Des visites guidées du vignoble sont aussi possibles sur réservation.

Nuitée au Domaine de Naxhelet

golf de Naxhelet
www.lucnix.be

Nous avons ensuite rejoint notre hôtel : le Domaine de Naxhelet, situé juste au-dessus de Huy, tout près de l’autoroute E42. En franchissant les portes de ce château-ferme magnifiquement restauré, on s’est senti comme chez nous. En plus chic, bien sûr… L’hôtel dispose même de son propre club de golf. Nous, on a plutôt opté pour une visite de l’espace wellness, très éco-responsable puisque même l’huile de massage est locale !

Repas gastronomique au « Pollen »

Domaine de Naxhelet
Domaine de Naxhelet

Nous avons pris le repas du soir dans le resto de l’hôtel. Il est baptisé « Pollen », mais vous ne risquez pas d’être piqué d’allergie : la cuisine du jeune chef François Durand est axée sur la durabilité et la nature. Il travaille de la fourche à la fourchette. Vous apercevez même le potager bio par la fenêtre ! On y mange au choix à la carte ou au menu, de 4 ou 6 services. Un délice.

Les jardins du Château de Jehay

Dimanche matin, après un goûteux petit-déjeuner (même les confitures et viennoiseries sont faites sur place), nous avons pris la route vers le Château de Jehay, situé à 15 kilomètres de l’hôtel. Le lieu fait forte impression : entouré de douves, cet exemple de la Renaissance mosane du milieu du XVIe siècle, est classé Patrimoine exceptionnel de Wallonie. On remarque aussi le fameux damier qui orne les murs. Les dépendances exposent de belles collections de mobilier, argenterie, peintures, tapisseries et céramiques.

Château de Jehay
David Samyn

Mais comme le soleil était de la partie, nous avons profité des magnifiques jardins d’agrément à l’italienne. On y découvre des sculptures en bronze, des jeux d’eau, mais aussi le jardin potager du XIXe siècle avec son orangerie et ses cultures de légumes anciens. Un voyage au fil de la terre et du temps, qui a conclu magnifiquement ce week-end mêlant plaisirs viticoles et découverte du patrimoine architectural wallon.

Mon coup de cœur : les savoureux vins liégeois et la balade romantique dans le jardin potager du XIXe siècle du château de Jehay.

Tous les séjours entre vignobles et châteaux